Quand la couleur de la chambre nuit à l’enfant

Quand la couleur de la chambre nuit à l’enfant

Attention ces conseils de couleurs concernent uniquement les
Maman d’enfants entre 3 et 12 ans, grand-mères, tatis, marraines, et les fées cachées d’un petit bout entre 3 et 12 ans (les familles de coeur)

Et puis celles qui s’intéressent au pouvoir des couleurs dans les chambres d’enfants, tout simplement.

La chambre de Chouchou va être refaite ? Perfecto, ça va changer l’énergie et ça fait du bien.

  • Mais qui doit choisir la couleur ? Chouchou ou les parents ?
  • Pourquoi est-il conseillé de toujours ajuster le choix de couleur ?

Te contenter de choisir une couleur « qui te plait » ou qui plait à l’enfant c’est prendre le risque d’exacerber un pan de sa personnalité qui doit être équilibré,
pour son plus grand bien (et celui de nos nerfs parfois, j’avoue). 
La couleur agit sur la psyché et c’est d’autant plus important pour les chambres d’enfants.

Tu t’interroges : bleu,  beige ? Ah gris, c’est bien gris, c’est super tendance.
Ou blanc. Au moins tu ne prends pas de risque.

Et Chouchou rapplique, du haut de ses 5 ans avec sa personnalité qui s’affine, et balance un 
« Hop hop hop chui pas d’accord, je veux du vert ou du orange, mais surtout pas ton blanc pourri.« 
(J’exagère hein ! Chouchou est bien trop cool pour balancer un truc pareil…même s’il le pense)

Amindonné faut trancher alors voilà : 

C’est bien Chouchou qui choisit la couleur de sa chambre MAIS c’est à toi, parent aimant, d’ajuster et équilibrer son choix.
Parce que ce petit être tout mignon ira instinctivement vers les couleurs qui appuient sa personnalité actuelle : 

Débordant d’énergie ? Envie de faire plein de trucs ? Il commence un truc et laisse souvent tout en plan ? 
Laisse le faire et il ira spontanément vers le rouge, jaune et orange.

Plutôt timide, introverti(e), besoin d’être rassuré(e) ?  Alors là c’est parti pour les roses, le bleu et le violet.

Peur de l’avenir ? Oh bah là un blanc cassé, avec du beige et un soupçon de taupe feront très bien l’affaire selon chouchou.

Peur de se tromper ? Toujours en train de douter ? Allez on y va pour le gris.

Comment faire pour respecter ses goûts tout en l’aidant à avancer dans la vie ?

La solution est respecter son choix mais Chouchou ne va pas nous la faire à l’envers : sa couleur de prédilection sera bien dans la chambre mais en couleur secondaire.
Pourquoi ? Pour le pousser à vivre autre chose.

Chouchou fait preuve d’une énergie débordante (à canaliser) ? 

On va lui mettre son rouge, jaune ou orange pour les accessoires mais la couleur dominante sera plutôt le bleu, violet ou le vert doux pour l’apaiser et lui permettre de sonder ce qu’il a en lui (ou en elle si c’est une Miss Chouchou)
Tu l’as compris, ces couleurs calment Chouchou.

Timide, introverti(e) à rassurer ?
D’accord pour le rose en couleur secondaire mais la chambre sera dynamisée avec  des touches de rouge (pour l’affirmation de soi) du orange (pour oser l’aventure vers l’inconnu) ou du jaune pour s’exprimer…
Attention pas de bleu !

C’est vrai que c’est compliqué car les magazines et les sites nous montrent plein de chambres hyper sympas.
Avec des lits mezzanines, des couleurs tendances, des formes graphiques verticales ou des lignes douces horizontales.
Des roses poudrés pour les filles, des gris pour les garçons…
Mais en tant que parents nous devons effectuer ces choix en pleine conscience des conséquences.
On vient de le voir avec les couleurs.
Mais la forme, la déco et la disposition des meubles sont tout aussi influentes que les couleurs.

Un dernier truc sur les couleurs :
Le rose tendre est tout aussi bénéfique pour le bien-être de Baby Boy que pour la chambre Baby-Girl.
Le rose n’est pas une couleur de fille mais une couleur respectueuse de bébé, fille ET garçon.
Parce que le foetus est habitué à cette couleur feutrée et que dans sa chambre, le Lovely bébé a besoin de réconfort, d’une transition la plus douce possible entre le doux ventre de maman et son nouvel univers  : le monde (en l’occurrence sa chambre)

Et oui, sauf que comme on éduque les garçons à être forts et ne pas les laisser exprimer les émotions, parce que cela nuit excessivement à la virilité (mouais)  on va vers la couleur d’introspection et non communicante : le bleu.

Heureusement que la tendance change.

Si tu veux aller plus loin et refaire la chambre de Chouchou  dans le total respect de son développement découvre la formation de jeudi. Clique ICI

Et toi, quel importance accordes-tu à la chambre de tes enfants, petits-enfants ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu