Sa femme ne fait pas le ménage, il en souffre.

« Son excuse ? Les enfants »

Voilà ce que je découvre ce matin sur le forum de psychologie.com

“Bonjour, Voila tout est dans le titre et je commance a en souffrire.
Nous sommes en couple depuis 6 ans avec 3 enfants a la maison.
je travaille beaucoup et ma femme est femme au foyer.
Je ne suporte plus de voir ma maison tous le temps pas rangé et pas propre.
Quand je lui dis, elle me dis que c deja difficile de gerer les enfants et se cache tous le temps derriere l’excuse des enfants. elle fait le strict minimum et peu laisser des endroits non nettoyés plusieurs semaines. quand je rentre le soir je stress a l’idee de revoir ma maison pas rangé et pas propre, et cela me mes de mauvaise humeur.
Je lui ai pourtant dis clairement que cette situation ne pouvait pas durer etqu’il fallait qu’elle se bouge. Et qd elle me promet de faire des efforts, cela ne dure que 24h.
Ses excuses ?? les enfants, ou bien meme moi qui nel’aide pas….
Je desespere et je pense qu’il serait dommage de se separer de s femme juste pour ça.

Quand je voit la meme chose au meme endroit plusieurs jours sa saoule franchement. ( ex pack d’eau ds le couloir laissé après les courses il y’a 5 jours , et toujours là).
Je signal que j’en suit arrivé a cette situation ou moi aussi je ne veut plus faire d’effort car j’en avait assez de faire le menage le week end pour rattrapper ce qui n’a pas ete fait toute la semaine. tous les 2 ou 3 mois environs je pose une journée de congés et je la laisse passé sa journée avec ses copines. et moi je prend un plaisir a m’occuper de mes enfants, et je fait le menage.
Zozo“

Evidemment que ce témoignage me pousse à réagir d’urgence.

Une maison ne doit pas demander “d’efforts” Zozo, elle doit être vénérée et entretenue avec amour par respect pour elle mais pour cela, nous devons être capables de ressentir de l’amour pour nous, pour notre vie.
En d’autres termes, avoir conscience du potentiel de vie qui se trouve à nos pieds…mais quand on est mal Zozo, c’est compliqué.
Lorsqu’un homme “travaille dur” à l’extérieur il continue parce qu’il s’est engagé, il fait son travail car il a échangé des heures de sa vie contre de l’argent.
Il s’est engagé à servir un employeur et il est payé pour ça, point barre.
Il est malheureux mais il le fait et s’il ne le fait pas il est viré.Une mère au foyer peut tout aussi être malheureuse mais la différence est qu’elle n’est pas payée pour cela (pas toujours, un seul enfant n’est pas considéré comme être mère au foyer) est que si elle ne tient pas ses engagements elle n’est pas virée.
Quoique, Zozo parle bien d’une éventuelle séparation.Zozo, une femme au foyer a besoin de reconnaissance extérieure si elle n’arrive plus à s’en donner seule.
L’idéal étant d’accepter ce rôle choisi et d’accepter que, comme au bureau, il y a des jours où l’on est plus performantes que d’autres.
La punaise de performance….Alors que la clé c’est l’acceptation de soi pour s’aimer.

De plus Zozo, ta femme n’a pas besoin de passer une soirée avec ses copines tous les 3 mois, ni toutes les semaines.
C’est même vicieux parce que mettre le nez dehors peut lui donner l’envie de prendre son âne et de quitter le pays.
Ce dont elle a besoin, c’est d’espace dans son esprit. Souffler dehors c’est fuir Zozo…

Evidemment qu’en Feng shui je me régalerais en agissant sur 2 axes :

– simplifier et organiser l’espace pour un entretien plus simple et plus rapide de la maison
– lui montrer une image d’elle-même bien plus valorisante que celle de “Mère au foyer” en exprimant clairement son identité dans sa maison.

Mais ça ne réglerait pas le problème de fond, à savoir l’idée erronée qu’a une partie de la société sur les mères au foyer.
J’ai moi-même été très mal pendant mon 2ème congé parental et c’est justement à cette époque que je me suis formée au Feng shui, pour m’aider à me dynamiser et à aimer ma vie grâce à ma maison.Dans cette situation, tout le monde souffre.
Pas simple…
Je te souhaite une belle journée ami Lecteur et Lectrice. Merci pour ton retour, A bientôt !
Ce contenu a été publié dans Feng shui. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Sa femme ne fait pas le ménage, il en souffre.

  1. Olivier dit :

    Je pense qu’il y a pleins de problèmes a la fois dans ce témoignage. Celui que tu soulèves, mais aussi un problème plus général de communication et d’organisation dans ce couple. Dans ce cas-ci, si la femme est « au foyer », c’est logique que ce soit elle qui s’occupe de la maison en effet. ça n’a pas l’air de fonctionner.

    Je crois que tu peux leur être d’une grande aide :). J’espère que tu leur a répondu sur le forum

  2. Karin dit :

    Zozo, as-tu déjà réalisé que l’on demande à la femme au foyer un énorme multi-talent, celui d’une travailleuse indépendante? Elle doit structurer son temps, son espace, son énergie, ses efforts, elle doit gérer ses ressources, et elle a besoin d’une auto-discipline comme peu de métiers le requièrent. Sans boss, sans deadline, et sans la moindre récompense, à peine la satisfaction du travail accompli, puisque à peine fini c’est déjà à recommencer. Et tout cela pour … même pas la gloire ! Si sa seule récompense reste que son chéri (qui, lui, travaille dur, ha! ) ne fera pas de remarques du style « bouge toi », la dépression, et avec elle le laisser-aller, sont inévitables. En réalité, elle mériterait un véritable salaire de manager (3 enfants et le reste en auto-gestion et en pleine responsabilité). Avec ça, elle pourrait se payer une assistante qui rangerait le pack de bouteilles, puisque Zozo n’en a pas envie non plus. Mais bon, on en n’est pas là, hélas.

    Moi, ce sont les conseils de Julia qui m’ont sortie du gouffre de découragement domestique. Avec la bonne dynamique, on désencombre – et on sait pourquoi on le fait (et c’est pas pour les beaux yeux de Zozo, garanti ! ). On retrouve son propre dynamisme, son envie, ses idées, et le plaisir de faire -et de savourer le résultat !- reprend le dessus sur la lassitude. Même mon évier est nickel à toute heure de la journée !
    Zozo, si tu lis ça, offre à ta chérie un véritable accompagnement avec Julia, juré elle vaut son pesant d’or, et dis-toi qu’un divorce serait bien plus compliqué !

  3. Reiyel dit :

    Bonjour,
    Trois enfants ce n’est pas rien. est elle assez organisée, les enfants écoutent ils ?…
    Faire appel à super NANA ou faire du yoga, méditation… enfin s’occuper d’elle !
    Bien cordialement.

    Reiyel

  4. Marine dit :

    Je vis seule dans un studio et et je vois bien que la plupart du temps, il y a du désordre (pas à outrance mais il y en a) qui peut rester plusieurs jours. Je peux avoir des pics de motivation un jour mais le reste de la semaine, pas l’envie, et pourtant ça me pompe l’air. Il y a peu de passage chez moi. Quand quelqu’un vient, je me fais une joie, je me booste pour tout ranger, passer l’aspi si besoin. Tout ce que je peux dire, c’est que moi-même je connais cette démotivation, j’aimerais la dépasser mais je n’y arrive pas encore. Et si j’avais 3 enfants et un mari, j’aimerais répartir les tâches ménagères au mieux, d’une manière qui semble juste à chacun.

  5. Ode dit :

    Bonjour Julia
    Sujet tabou dans notre société car cela va loin J’ai vécu cela dans toute sa « splendeur » … Arrêt de mon travail décidé à deux !!! car gérer 3 enfants, un travail, une maison et un maris très très occupé = moi à la maison c’est plus simple et bon pour tout le monde. Au début super mais très vite tout devient un dû , lasse de « râler » tout le temps pour obtenir quelque chose et la cerise sur le gâteau …. je suis devenue la « femme de  » . Où est passé mon identité. Je n’étais pas « vraiment » malheureuse mais pas « vraiment » vivante. Un aperçu de solution, cultiver son couple et l’amour qu’il y a entre nous. Encore faut-il une volonté des deux à vouloir installer le dialogue MERCI d’avoir abordé ce thème souvent caché

  6. Julia Rogozarski dit :

    Ode !

    1000 mercis pour ton point de vue où tu parles d’identité. C’est MON GRAND POURQUOI je fais ce métier : aider les femmes à reprendre RDV avec qui elles sont, ce qu’elles aimeraient vivre et mettre leur habitat au service de cette personnalité cachée derrière un amas de charge mental ou d’oubli de soi.
    Merci, merci, merci.
    J’ai vécu la même chose : aucune raison de me plaindre mais pourtant je me plaignais, cherchant des excuses à mon mal-être jusqu’à ce que je comprenne que je ne savais plus qui j’étais.
    J’ai simplifié ma maison pour qu’elle me procure plus de temps
    J’ai réagencé les meubles afin que Baby dorme mieux…et moi aussi.
    J’ai enlevé tout ce qui n’était pas moi
    J’ai remplacé par « Voilà qui je voudrais être »
    Mais au quotidien, c’est un peu compliqué.
    Une belle pensée à toutes ces femmes merveilleuses qui vivent dans l’ombre d’elles mêmes.

  7. Julia Rogozarski dit :

    Bonjour Marine,
    Merci de soulever que cette démotivation est totalement indépendante du fait d’avoir des enfants en bas âge.
    Le problème réside dans les liens énergétiques avec ce qui constitue notre habitat ET en parallèle à notre vie. En d’autres termes : suis-je heureuse ?
    Pour passer à l’action, je te conseille mon prochain RDV de Home Coaching qui te permettra de voir ton studio autrement pour en faire une source d’énergie et d’inspiration.
    Le rangement prendra un tout autre sens, bien plus motivant que le « simple rangement ».
    C’est juste une proposition
    Merci encore pour ton retour très intéressant.

  8. Julia Rogozarski dit :

    Bonjour Reyel,
    Oui tu as raison, qu’elle s’occupe d’elle si elle a envie de faire ces trucs.
    Ou qu’elle ne fasse rien si c’est dont elle a profondément envie.
    Le trésor de dingue à mes yeux : « Le silence mental. L’absence de tout ce dont on doit se rappeler, ce que l’on doit faire… »
    Juste le silence, le punaise de silence pour s’entendre respirer.
    Merci Reyel.

  9. Julia Rogozarski dit :

    Oooooh merci Karin pour ton retour !

    Mais quelle image intéressante ! Les mamans au foyer sont des managers, c’est tellement vrai !
    Tu sais quoi ? Je pense que je vais utiliser tes arguments pour proposer un service « Spécial Manager » pour les femmes qui ont envie de reprendre RDV avec leur vie, en combinant leur fonction de Super Maman.
    Merci Karin, j’adore l’idée !

    Quant à ta nouvelle façon de concevoir ta maison après avoir suivi mon programme de Home Coaching, il est là pour ça ! Oui !!! Il est là pour nous permettre de renouer avec l’amour entre notre habitat et nous.
    Je te souhaite une belle journée Karin.
    A bientôt !

  10. Julia Rogozarski dit :

    Olivier, merci pour ton point de vue masculin.
    Oui en effet, une femme au foyer accepte souvent ce job.
    Mais je m’interroge sur un point : parfois les femmes sont au foyer car elles n’ont pas d’emploi, ce qui complique encore plus l’estime de soi.
    Parfois elles mettent leur carrière entre parenthèse parce qu’une nounou coûte parfois cher (je ne dénigre pas les nounous et leur emploi mérite bien-sûr d’être justement rémunéré). Je pense aux horaires décalés, les femmes qui travaillent en grande surface et commencent à 5h du matin pour un salaire à peine au dessus du SMIC.
    Bref, c’est aussi parfois un choix financier ET parfois c’est inconcevable de laisser son Baby Love à quelqu’un  » que l’on ne connait pas ».
    Et puis il y a celles qui n’ont pas envie ni de travailler ni de s’occuper de leur maison et qui ont déléguer ces tâches à une femme de ménage.
    Il y a plein de cas possibles…
    Oui Olivier, s’organiser, communiquer, s’aimer, se soutenir, re s’aimer, s’aimer soi-même dans cette position démotivante et dévalorisante parfois…
    Comme dit dans un autre commentaire « Retrouver son identité et l’aimer ».
    Et je t’avoue en effet que le cas de la femme de Zozo est « Mon affaire préférée » :
    On simplifie, on organise, on met en valeur QUI elle est avec le Feng shui….Jouissif, vraiment joussif.
    Je te souhaite une belle journée Olivier.
    A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *