Feng shui : opportunité ou arnaque ?

Question légitime. J’ai déjà entendu de mes oreilles feng shui :
« Mon patron avait payé un expert feng shui 5000€ pour booster son commerce. Résultat ? Il a fait faillite »
 » J’ai bien mis une plante et une fontaine au sud-est pour améliorer mes finances et qu’est ce qui s’est passé ? Bah rien. »
 » J’ai fait appel à un consultant pour aider mon salon bien-être mais je ne vois pas d’amélioration ».
« Merci pour ton aide. J’ai fait tout ce que tu m’as dit mais je reste célibataire »

J’ai vraiment entendu ces propos. Et à cela je réponds « Et vous n’êtes pas les seuls. Si vous saviez combien de personnes ont déchanté et sont redescendues de leur nuage après un manque de résultats feng shui ! »
Dommage mais c’est la vérité.

Par voix de conséquence, cela amène directement à cette question : « Julia, dis-moi que derrière ton sourire et tes promesses ne se cache pas une arnaque. Julia, quand j’ai fait appel à toi j’ai cru tout ce que tu me disais. S’il te plait, dis-moi que je ne me suis pas trompée sur toi. »

C’est vrai après tout, est-ce que je  m’endors chaque soir sereinement ? Quels sont mes cas de conscience en tant que consultante feng shui ? Où est l’arnaque ?

Le feng shui est une opportunité ? OUI.

Un consultant feng shui mettra tout en oeuvre pour atteindre votre objectif. Utilisation des matières, des accessoires pour la circulation de l’énergie, l’agencement optimal des meubles, le choix des pièces…bref. Nous avons une boîte à outils feng shui et nous sortons le bon outil au bon moment et au bon endroit.
Par exemple un spécialiste du feng shui saura vous dire si votre maison est « responsable » de vos problèmes de couple et si oui, comment en faire une opportunité d’amélioration et mettre votre maison au service de votre couple. Et pour cela rebelotte, caisse à outils, choix des outils…
C’est un outil qui peut transformer de façon spectaculaire notre quotidien.

Le feng shui, une arnaque ? OUI.

L’arnaque se trouve dans le contenu des promesses. Il me semble essentiel de bien informer son client que le feng shui est un outil ultra efficace mais qu’il est totalement impuissant face à des croyances ou des manques d’actions.
Les croyances.
Mon exemple perso : je me suis formée au feng shui il y a plus de 10 ans et pendant longtemps j’ai du avoir recours à un travail « alimentaire ». En effet, mes revenus en feng shui ne me suffisaient pas. Enfin, si, pour offrir un resto tous les 2 mois à mon Namoureux. Pourtant tout était mis en oeuvre pour assurer ma réussite. Sauf que je traînais cette foutue casserole « Quand on fait un métier pour aider les gens, on ne doit pas se servir de leur détresse pour se faire de l’argent ». Du lourd hein !
Je suis entourée de thérapeutes et croyez-moi, il y en a un paquet qui devraient s’offrir des séances avec des confrères pour dépasser cette croyance.
J’ai moi-même suivi un programme de « je-me-désintoxique-de-ce-qui-m’empêche-de-gagner-confortablement-ma-vie-avec-mon-métier-que-j’aime-tant ». Et depuis ? Je me régale, je suis rémunérée pour les missions feng shui que j’accepte, je reçois ma rétribution financière avec plaisir et tout va bien.
Constat : le feng shui seul dans ce cas c’est zéro.

Le manque d’actions : le cas classique du « J’aimerais trouver un emploi », mettre de l’eau au nord pour booster sa carrière et se promener la moitié de la journée sur internet. C’est vraiment un classique du feng shui.
Constat  : le feng shui seul dans ce cas c’est encore zéro.

L’arnaque consiste dire à son client que sa vie va changer par la seule grâce du feng shui.
FAUX, ARCHI FAUX si le client est dans un des 2 cas précédents.
Le changement de vie radical est possible (et heureusement parce que c’est pour cela que je fais ce métier) si le blocage est uniquement du à la conception de votre habitat.

La responsabilité du consultant feng shui.

Réside dans son engagement et ses promesses.
Qu’est ce qu’il y a derrière mon sourire, ma passion et mes promesses ?
Je m’engage à utiliser toutes les techniques feng shui pour mettre l’espace de vie au service des objectifs de mon client.
Je promets de lui donner toutes les informations qui lui permettront d’envisager les changements voulus.
Je l’informe que mon intervention concerne son espace de vie, et pas ce qu’il met en place dans sa vie pour y arriver.
Je l’informe aussi des blocages que révèle son habitat afin de lui laisser le libre arbitre sur ce qu’il en fait.

Je m’endors chaque soir sereinement parce que je ne vends pas du rêve.
Des cas de conscience ? J’en ai eu un tout récemment, lorsque j’ai refusé une cliente avec qui je n’arrivais pas à prendre plaisir à travailler .
Je me sentais « pas sympa de faire ça ». Mais aujourd’hui ça va hein !

Mes 3 conseils pour vous éviter l’arnaque feng shui :

  1. Contactez un consultant feng shui uniquement lorsque vous êtes dans de bonnes dispositions. Si vous êtes momentanément fragile, déstabilisé(e) attendez de vous sentir mieux. Et même après, faites-vous accompagner par une personne de confiance lors de votre RDV
  2. Assurez-vous que le praticien partage vos valeurs : sa pratique est-elle plutôt spirituelle ? Pragmatique ? Travaille-t-il avec des objets dis feng shui ? Toutes ces informations sont à prendre en compte pour vous assurer que l’accompagnement correspond à votre mode de vie actuel.
  3. Demandez un devis qui liste l’ensemble de la prestation proposée, le prix, les modalités de règlement, la durée et les conditions du suivi (si un suivi est prévu). Et bien-sûr une facture lors du règlement.

J’ai cherché des exemples de dérives feng shui sur internet et je vous avoue que j’ai été surprise de ne pas en avoir trouvé de croustillantes.
Mais c’est un sujet sensible auquel j’ai envie de consacrer plus de temps.
On en reparlera.

Qui va écrire le 1er commentaire de 2018 ?

Comme d’hab, c’est juste en dessous et pensez à cocher la case afin d’être informé(e) des réponses en temps réel.

Ce contenu a été publié dans Feng shui. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Feng shui : opportunité ou arnaque ?

  1. Catherine dit :

    Bonjour Julia, mon sentiment est que FengShui n’est pas une baguette magique, mais un état d’esprit. Consulter un expert est déjà un pas vers l’envie de changement. Même si ce changement n’est pas radicale il m’arrive de penser, pour m’encourager que sans se serait peut être pire. Et pour finir je dirais que soigner un mal de tête n’empêche pas de tordre la cheville ! Je t’embrasse.

  2. Julia Rogozarski dit :

    Bonjour Catherine, merci pour la pertinence de ton commentaire.
    En effet, le fait de faire le pas vers un « mieux-être » est un état d’esprit, que ce soit avec l’aide du feng shui ou tout autre discipline.
    Quand un lieu « est feng shui », l’intérêt est que tu peux te dire sereinement « Comment serait mon quotidien sans le feng shui ? Au moins je suis sûre d’avoir mis ma maison au service de ma vie ».
    Et ça, oufff ça fait du bien !
    Il peut constituer une baguette magique, et les résultats sont parfois époustouflants.
    Exemple vécu : une cliente était passionnée par sa fonction au sein de la DRH. Elle a quitté son post pour vivre de son autre passion : la kinésiologie.
    Elle souhaitait mettre de l’ordre dans certains domaines et surtout booster le CA de son cabinet.
    Nous apportons des corrections en feng shui et quelques temps après elle m’annonce…qu’elle ferme son cabinet. Inutile de te dire les quelques secondes de stress. Pour m’annoncer juste après qu’elle a trouvé un CDI au sein de la DRH d’une entreprise et qu’elle a le feu vert pour utiliser à fond la kinésio dans sa nouvelle fonction.
    Elle avait fermé son cabinet car elle a trouvé mieux. Et en plus, un chéri.
    Mais cette jolie demoiselle était prête à accepter tous les changements et était active. Avec l’aide de sa maison elle a évolué dans le sens souhaité.
    Ah oui, j’adore mon métier.
    A bientôt jolie Catherine et je t’embrasse aussi.

  3. evalasource dit :

    Notre environnement est un miroir extérieur de ce qui se passe, de ce qui se noue à l’intérieur, le Feng Shui dénoue, débloque les choses de façon concrête à un niveau énergétique vibratoire extérieur, cet impuls, ce coup de pouce peut nous pousser à nous mettre en action.. ou pas. Nous restons responsables de nos propres choix, et de notre propre destin.

  4. Julia Rogozarski dit :

    Tout-à-fait d’accord.
    Si je suis en surpoids je peux aller voir un spécialiste … sans néanmoins suivre ses conseils et continuer à fonctionner comme avant.
    D’ailleurs heu…

  5. Bien vu Julia !
    Oui c’est un outil parmi tant d’autres … mais parfois c’est le premier pas que nous faisons vers notre Bien-être. C’est de prendre conscience que quelque chose ne tourne pas rond, que notre habitat ne nous valorise pas … mais ce n’est pas la seule démarche à entreprendre, le Feng Shui ne fait pas tout mais il est le Premier Pas … et il faut aussi le mettre en place … c’est comme le régime ! ah ah

  6. Virginie Arenales dit :

    Merci Julia, super article qui m a d autant plus parlé après notre échange
    Encore merci et si tu as un peu de temps qui se libere pense à moi
    Virginie

  7. Cécile dit :

    Julia, je reviens sur ce que vous dîtes et témoigne également de mon expérience entre ce juste équilibre et discernement à avoir ou tout du moins vers lequel tendre en ce qui concerne  » toutes les attentes  » que l’on projette dans des aménagements feng shui » pour régler nos problèmes.

    J’ai beaucoup pratiqué, forme, boussole etc. La boussole me convient par respect des directions cardinales et des esprits qui les habitent. Beaucoup plus pertinent aussi dans la finesse du diagnostic. Ceci étant dit, j’ai souvent mis en place des corrections chez moi, j’ai beaucoup voyagé, vécu à l’étranger, et pour l’anecdote me refaire un niveau tissu social à chaque fois; bien que je sois très sociale, spontanée, communicative au dedans de moi une forme de bulle persistait pour sentir l’autre, l’accueillir vraiment, sentir dans mon être une réelle ouverture car je me traînais des peurs comme tout le monde !
    Alors oui ! j’activais les secteurs souhaités, : NO, SO, et tout ce qu’il fallait mais je restais enfermée dans ma bulle intérieure persuadée que le feng shui me donnerait tout, en attendant passivement que cela se produise, je voulais mais en surface tout ce que je n’arrivais pas à créer au dedans de moi = mon propre feng shui ! L’état d’esprit qui va avec indéniablement, car on attend toujours tant de l’extérieur et pas assez de l’intérieur de soi !
    Alors cette alchimie, entre maison en pierres et maison de chair mérite un équilibre et comme vous le dites très justement :  » Je l’informe que mon intervention concerne son espace de vie, et pas ce qu’il met en place dans sa vie pour y arriver. »

    Cette phrase LA EST JUSTE Ô COMBIEN ! elle résonne fort à l’heure ou je remets des choses en place dans ma vie. Que ma maison me porte oui ! que ma maison fasse pour moi ? Non.
    Tout dépend de l’attention et de l’intention qu’on y met, de cette conscience active, participative.

    Je vous remercie pour vos partages et je suis très inspirée par votre article sur le féminin.

    A bientôt de vous lire… je le souhaite.
    Merci, Cécile

  8. Julia Rogozarski dit :

    Bonjour Cécile,
    Merci infiniment pour la pierre que vous apportez à Notre Édifice.
    En effet, il me semble très intéressant de découvrir les bénéfices et les limites du feng shui avec d’autres yeux.
    Limites du feng shui ?! Non, je dirai plutôt en vous paraphrasant ouvertement que le feng shui devient le partenaire de notre maison afin qu’elle nous porte et en aucun cas qu’elle fasse à notre place.
    Encore une fois merci.
    Ce qui est « drôle » est que j’ai partagé une image à ce sujet sur les réseaux sociaux avant-hier.
    Je me permets de la mettre ici :
    Solutions feng shui. Julia Rogozarski

    M’autorisez-vous à partager votre réponse dans un futur article ?
    Je vous souhaite une très belle journée.
    Julia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *