Ajustements feng shui pour accueillir mon père malade

Et bien voilà, c’est arrivé : mon père est très malade et l’hôpital ne peut rien faire. Il est donc à la maison depuis 3 jours.
J’ai beaucoup appréhendé son arrivée en ambulance :
– Dans quel état sera-t-il ? Je l’avais vu la veille mais son état est si changeant…
– Va-t-il se remettre et reprendre un peu de forces ?
– Pourra-t-il retourner chez lui ?
– La pire des questions : et si ce n’est pas le cas…

Je ne remets jamais au lendemain un bonheur que  je peux vivre aujourd’hui.

C’est ma devise. La veille de sa sortie elle a pris encore plus de sens. En tant que consultante feng shui qui se régale à transmettre ce message « tu sais que ta maison peut t’aider à mieux vivre ton quotidien ? » m’est venue cette question en pleine face

Il est où le feng shui quand t’es au fond du trou ?

Il est là, et bien là. Le feng shui c’est « Action / Réaction ». Les solutions que j’attendais du feng shui étaient

Comment vivre au mieux mon quotidien bouleversé par l’arrivée de mon père malade ?

Je me suis donc centrée sur mes besoins et j’ai cherché les réponses en feng shui.

Mes besoins :
1) comment ne pas péter un plomb en combinant mon père malade et mon activité de consultante feng shui, surtout que 80% de mon travail se fait chez moi, dans mon bureau.
2) Et comment aider mon père à aller mieux grâce à ma maison ?

Les réponses feng shui :

  1. Comment ne pas péter un plomb ?
    Pour appréhender sereinement les différentes activités j’ai absolument besoin de temps de vide dans ma tête. Comme je n’ai pas de trajet « Domicile-Bureau » qui permet d’avoir un petit espace entre ma vie pro et ma vie privée, j’avais crée un « Silence » dans mon espace. Ma maison me permettait d’être dans le présent. Mais là avec mon père, chaque moment de vide sera pris. J’ai donc choisi de sortir courir ou bien de me faire des exercices de respiration minimum 2 fois par jour.
    Solution 1 : Mes baskets sont toujours à portée de main. Elles sont exceptionnellement devant le placard de l’entrée, par terre, toujours disponibles. Hier j’ai eu besoin de recharger mes batteries et en voyant mes baskets j’ai été inspirée et en moins de 3 mn j’étais dehors, écouteurs dans les oreilles et en avant pour un footing.
    Solution 2 : Ma tenue pour courir est carrément dans mon bureau. Mon bureau étant prêt de la porte d’entrée, donc de mes baskets, ça tombe bien hein !
    Solution 3 : J’ai mis 2 coussins par terre dans ma chambre.  Je leur ai ainsi attribué une vraie mission : ils me rappellent chaque matin, dès que je me lève, de faire des pauses relaxation dans la journée.
    J’avoue de ne pas pratiquer ces pauses souvent parce que j’ai la chance d’avoir crée la vie qui m’inspire. La journée je fais les expertises pour mes clientes, les RDV débriefing avec elles, je prépare les ateliers…bref chaque jour me remplit de bonheur. Je travaille de chez moi, je suis chaque jour en contact avec mes clientes, prospects ou collaboratrices pour des associations de compétences.
    Bref j’aime beaucoup ma vie, mon métier et ma maison donc pas trop stressée la fille.
    Mais avec mon père ça change. Je dois me préserver et accepter que m’asseoir au soleil, dans le silence sur le canapé ce n’est plus possible. « Julia, excuse-moi de te déranger mais j’ai oublié, quand a lieu le prochain RDV ? » « Julia, où as-tu mis mon pantalon bleu ? » Et même sans parler, lorsqu’il marche j’entends son pied droit traîner par terre et franchement, ça me perturbe.

    Les coussins de méditation sont maintenant au fond. Plus sûr pour Papa.

    La chambre d’amis devient la mienne. Secteur sud-est, nourrie par le bois et l’eau. Les coussins par terre me rappellent de prendre soin de moi

  2. Comment aider mon père à aller mieux ?
    Solution 1 : je l’ai installé dans ma chambre. Située au sud-est, elle est gorgée du soleil du matin, celui qui appelle au renouveau, à l’énergie de la naissance. C’est très énergisant à mon sens. Merci Mr mon archi d’amooouur d’avoir respecté cette volonté lors de la construction.
    Pour la petite histoire, afin de ne pas nous déranger, mon père avait demandé de dormir dans le bureau. Cela aurait été très facile  à mettre en place mais j’ai refusé pour la raison qui suit :
    Solution 2 : le bureau est maintenant à sa disposition aussi, mais pour lire le journal et faire ses jeux. Il était hors de question de lui amener le journal dans la chambre. Comme il doit réapprendre à marcher, lui consacrer un espace lecture sympa hors de la chambre c’est un peu ses séances de kiné privées.
    Le bureau est à l’ouest, baigné du soleil de l’après-midi, celui qui donne de la douceur au moral. Voilà pourquoi je ne voulais pas que mon père dorme à l’ouest : c’est une énergie yin et mon père a besoin du yang du matin.
    Solution 3 : j’ai déplacé les 2 coussins du séjour afin de ne pas perturber la déambulation de Mr Papa. Avant ils délimitaient la zone yin de la zone yang mais finalement, j’aime bien leur nouvel emplacement.

Conclusion

Le feng shui c’est du bon sens, je le dis, le redis et le re redis. J’insiste sur cette info parce que je tiens à ce message.
Souvent on me demande comment activer l’amour ou l’argent. L’activation des secteurs en feng shui c’est juste une facette de cet art.
L’autre, et penses-y souvent, c’est de créer une communion entre ton espace de vie et tes aspirations.

L’idée est de te questionner ainsi :
« Quels sont mes besoins ? » et demander à ta maison de t’aider à les combler.

Et de ton côté, comment fait ta maison pour t’aider à combler tes besoins ?
Je te remercie d’avance pour ta réponse.
C’est juste en dessous.
Pense bien à cocher la case afin d’être averti(e) en temps réel des réponses que l’on recevra.
Bonne  journée !

 

Ce contenu a été publié dans Feng shui. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Ajustements feng shui pour accueillir mon père malade

  1. F.D. dit :

    Bonjour,

    Pour me sentir bien dans mon appartement, je fais en sorte que chaque pièce soit rangée et que chaque objet (vase, fleur, tableau…) soit à sa place sans être encombrant.
    Mais voilà, lorsque je fais fait des voyages ou du shopping, j’ai tendance à trop acheter d’objets et remet le fouillis à chaque fois que je rentre du travail (courriers , courses,…). En fin de semaine, mon moral est en baisse et je ranges tout pour que l’énergie puisse revenir. Pour cela, je range les objets (chaussures, courriers…) ou produits (aliments, produits de beauté en trop…) dans des boîtes en plastique transparent.
    La prochaine étape, c’est jeté le superflu et trouver une solution pour ne pas déplacer les meubles lorsque l’ on fait le ménage ceci pour éviter de refaire son feng shui….
    Cordialement,

  2. pere rachel dit :

    Bonsoir Julia,
    tu as bien raison ,avoir une personne malade demande une organisation , pour ma part je pense qu’il faut faire dans sa maison au plus simple pour améliorer le quotidien de chaque habitant il faut de l’allègement , il faut également tu temps pour toi pour ton bien être car cela est nécessaire si tu veux t’occuper de ton père tu dois être en forme donc oui prendre du temps pour toi décompresser .Pour moi dans la maison il faut à mon sens que tout sois alléger , en tous les cas je souhaite du fond du coeur que ton papa aille mieux et avec ta bonne énergie que tu dégages elle lui sera que profitable , des gros bisous des Parisiennes 😉

  3. Reiyel dit :

    Bonsoir Julia,
    Perso je suis les étoiles volantes et les calamités Annuelles et je change mes directions : : table, bureau …. j’en profite pour faire le tri !!! et je me sens beaucoup mieux dans mes baskettes !!!En plus j’adore changer de deco !!!
    Bonne continuation.

  4. Julia Rogozarski dit :

    Reiyel, merci pour ton témoignage. La base…nickel !

  5. Julia Rogozarski dit :

    Coucou Rachel,
    Je partage ton point de vue sur la non nécessité de s’alourdir le quotidien avec nos possessions. Donc oui chez moi c’est léger, léger…léger !
    J’embrasse aussi mes parisiennes.
    Julia.

  6. Julia Rogozarski dit :

    Bonjour F.D.
    Merci pour ton témoignage très intéressant.
    Julia.

  7. Bonsoir Julia,

    Ton article me touche d’autant plus que je viens de perdre mon Papa. Je l’ai accompagné comme j’ai pu (mes parents vivent dans la Nièvre…à 7h de route !). Et je me remets tout juste.
    A bientôt Julia

  8. Julia Rogozarski dit :

    Bonjour Patricia,
    Je te présente mes très sincères condoléances.
    Il y a des lectrices que je connais, d’autres pas.
    Tu fais partie de ces belles personnes que j’ai eu la chance de rencontrer. Tu œuvres pour le bien-être et la confiance des femmes, nous avons la même vocation avec des outils différents.
    J’ai vu avec quelles sincérité et passion tu parles de ton métier. Avec quel dévouement tu l’exerces.
    Je te souhaites de retrouver au plus vite cette douce chaleur et empathie qui t’animent.
    Mais prends le temps nécessaire.
    Je t’embrasse.
    Julia.

  9. Alina dit :

    Bonjour

    cela me semble magnifique de pouvoir aider une convalescence grâce au feng shui, je réalise que ma maison m’aide beaucoup cette année, mon mari ayant quitté les lieux pour vivre autre chose, je me suis beaucoup réfugiée ici, et la maison même dépeuplée m’a secourue avec son calme et la sécurité stable qu’elle m’offre dans ce grand chamboulement et dans la convalescence de mon âme.
    Merci

  10. Julia Rogozarski dit :

    Bonjour Aline, 1000 mercis pour ton témoignage.
    Je parle de ton témoignage de « mieux-être », je laisse le feng shui totalement de côté.
    Merci d’encourager les femmes qui pourraient se sentir perdues après le départ de leur mari.
    Quand tu dis que ta maison t’a secourue dans ce grand chamboulement, c’est exactement sa vocation.
    Je suis touchée par la douceur de ton message.
    Je te souhaite une belle journée,
    Julia.

  11. Sonny Vince dit :

    Bonjour Julia,
    Je viens juste te féliciter pour tout ce bonheur que tu nous donnes car j’ai beaucoup de plaisir à te lire.
    Je vais mettre mon nez partout sur les sites mais je ne peux pas m’empêcher de revenir vers toi…. Car tu restes la meilleure!!!
    Ce n’est pas « Au soleil en tutu » c’est  » Juju notre soleil »
    Infiniment merciiiiiii!

  12. Julia Rogozarski dit :

    Bonjour Sonny Vince,
    Alors là franchement, super cool ce que tu m’écris.
    Tu ne le sais pas mais « Juju notre soleil » est une phrase très pertinente pour moi et voilà, à cause de toi je vais me dévoiler. Je t’en veux ? Mais pas du tout chouchou !
    Le nom de jeune fille de ma mère est « Solar ». Elle est décédée le 27 décembre l’année dernière. Mais tout va bien hein !
    Et du coup, ce que tu as écrit est comme un petit coucou de sa part.
    Waouh c’est coooool !
    Je suis revenue hier d’un périple d’un mois et je te promets de vite écrire de nouveau.
    Tiens allez Sonny Vince, quel sujet souhaites-tu que j’aborde ?
    A bientôt !
    Julia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *